23/07/2014

Sciences du 22/07/2014








Test sur un emballage de combustible nucléaire 2014-07-22_14:06:37 +0000

22 Jul 2014 04:06 pm | Anonymous



Cliquer ici pour voir la vidéo.
Suite
share on Twitter Like Test sur un emballage de combustible nucléaire 2014-07-22_14:06:37 +0000 on Facebook

Réconcilions la science et la philosophie ! 2014-07-22_15:02:42 +0200

22 Jul 2014 03:02 pm | Anonymous



Depuis l'Antiquité, science et philosophie allaient de pair. Mais, au XXe siècle, les liens entre ces deux domaines de pensée se sont considérablement distendus. Hervé Zwirn nous explique pourquoi il est urgent de restaurer le dialogue entre chercheurs et philosophes.
Suite
share on Twitter Like Réconcilions la science et la philosophie ! 2014-07-22_15:02:42 +0200 on Facebook

Communication et vulgarisation scientifique 2014-07-22_12:29:31 +0000

22 Jul 2014 02:29 pm | Anonymous



savoir

La vulgarisation scientifique vise à diffuser le savoir de façon compréhensive à tout-un-chacun. Liée à la démarche scientifique, elle offre un moyen de communication entre chercheurs et citoyens, souvent via des médiateurs.
Le concours « Ma thèse en 180 secondes » – auquel a participé Morgan Dutilleul en 2012 – entre dans cette démarche de vulgarisation, en permettant à des doctorants de présenter en trois minutes leur sujet de recherche à un auditoire profane et diversifié. Le tout avec l’appui d’une seule diapositive.
Si l’intérêt de la vulgarisation ne semble plus à prouver, on peut se poser les questions de la forme qu’elle peut prendre aujourd’hui mais aussi des difficultés à vulgariser, tant pour les scientifiques que pour les médiateurs ou journalistes scientifiques. [lire la suite]
Suite
share on Twitter Like Communication et vulgarisation scientifique 2014-07-22_12:29:31 +0000 on Facebook

Le borosphèrène, une prometteuse molécule en forme de ballon de foot 2014-07-22_13:38:00 +0200

22 Jul 2014 01:38 pm | webmaster@futura-sciences.com (Futura-Sciences)



La découverte, il y a 30 ans, du buckminsterfullerène valut à Harold Kroto, Robert Curl et Richard Smalley, l'attribution du prix Nobel de chimie. Une nouvelle molécule en forme de ballon de football de formule B40 a aujourd'hui été mise en évidence. Cousine à la fois du graphène et du...
Suite
share on Twitter Like Le borosphèrène, une prometteuse molécule en forme de ballon de foot 2014-07-22_13:38:00 +0200 on Facebook

Médecine nucléaire: la France risque de perdre son avantage face à la concurrence étrangère 2014-07-22_11:10:34 +0000

22 Jul 2014 01:10 pm | Anonymous



form99mtc

Âgé de près de 50 ans, le réacteur Osiris devrait cesser son activité fin 2015. Situé sur le plateau de Saclay, dans l'Essone, ce réacteur nucléaire expérimental du Commissariat à l'Energie Atomique est l'un des huit réacteurs au monde à produire des radio-isotopes destinés à l'imagerie médicale. Sa fermeture pourrait donc être lourde de conséquences dans ce secteur. Osiris sert également à tester la résistance des matériaux utilisés dans les centrales nucléaires et à faire avancer la recherche dans ce domaine.
Le gouvernement refuse de prolonger la durée de vie d'Osiris
Le réacteur nucléaire expérimental Osiris avait été examiné par l'Autorité de Sûreté du Nucléaire en 2008. Elle avait préconisé sa fermeture en 2015. Le Commissariat à l'Energie Atomique avait demandé un délai de vie supplémentaire de 3 ans au gouvernement. Ce délai vient d'être refusé.
Le problème posé par cette fermeture est que le réacteur Osiris est le seul de son genre en France et un des seuls dans le monde. Il ne sera remplacé qu'en 2020 par le réacteur Jules Horowitz, en construction dans le sud de la France sur le site de Cadarache. Mais le gouvernement a refusé de financer les travaux lourds de remise aux normes d'Osiris qui auraient permis une prolongation de sa durée de vie jusqu'à cette échéance.
Les 80 salariés d'OSIRIS étaient en grève depuis le 23 juin, à l'appel des organisations syndicales (CGT et FO), pour demander le report de l'arrêt du réacteur.  Les syndicats sont perplexes face à cette décision. Ils maintiennent que ce réacteur est le plus jeune de sa génération et qu'il est encore en très bon état. Ils ont écrit au préfet et au président de la République pour attirer leur attention sur les lourdes conséquences de cette décision.
Un problème pour la médecine nucléaire
Le réacteur permet tout d'abord aux équipes d'EDF de tester la résistance de matériaux utilisés dans les centrales nucléaires et de faire avancer la recherche dans ce domaine.
Mais surtout, la fermeture d'Osiris pourrait également provoquer une pénurie de radio-isotopes nécessaires à la médecine nucléaire. La radiothérapie, l'imagerie médicale, la scintigraphie et la stérilisation du matériel médical utilisent des isotopes particuliers, comme le Technétium 99. Seuls huit réacteurs dans le monde (Canada, Belgique, Pays-Bas, Afrique du Sud, Australie, Pologne, République tchèque) produisent cet isotope et Osiris assure 7% de la production mondiale.
Il est prévu que le réacteur canadien ferme ses portes en octobre 2016. Entre 2015 et 2016, le réacteur belge devrait quant à lui être arrêté pour des raisons de maintenance. Si Osiris arrête sa production fin 2015, l'Académie de Médecine annonce « une forte pénurie » des radio-isotopes entre 2016 et 2018. Lorsqu'une pénurie de la sorte s'est produite en 2009 après la fermeture d'un réacteur, le nombre d'interventions en médecine nucléaire avait chuté de 22%.
Pour Karine Robert, « c'est non seulement un problème sanitaire, avec une pénurie de composants nécessaires à la médecine nucléaire à venir, mais aussi de savoir-faire que l'on perd en France ». Si la production française est interrompue pendant cinq ans, jusqu'à l'ouverture de Jules Horrowitz à Cadarache, la France risque de perdre son avantage face à la concurrence étrangère.
Source
Suite
share on Twitter Like Médecine nucléaire: la France risque de perdre son avantage face à la concurrence étrangère 2014-07-22_11:10:34 +0000 on Facebook

Doute sur l'exoplanète Gliese 581 d : l'astronome Xavier Delfosse répond 2014-07-22_11:33:00 +0200

22 Jul 2014 11:33 am | Laurent Sacco, Futura-Sciences



Voici deux ans l'astrophysicien Xavier Delfosse, membre de l'équipe internationale qui venait de découvrir deux superterres potentiellement habitables autour des naines rouges Gliese 581 et Gliese 667 C, nous parlait de ces systèmes planétaires. Suite à la récente remise en question de...
Suite
share on Twitter Like Doute sur l'exoplanète Gliese 581 d : l'astronome Xavier Delfosse répond 2014-07-22_11:33:00 +0200 on Facebook

Bio-bots : des robots biologiques musclés et imprimés en 3D 2014-07-22_08:06:36 +0000

22 Jul 2014 10:06 am | Anonymous



Des scientifiques de l'Université de l'Illinois ont créé un "robot biologique", imprimé en 3D, qui utilise du tissu musculaire stimulé électriquement pour se mouvoir. Des recherches inhabituelles mais avec des applications potentielles bien réelles. Ces «bio-bots» - robots biologiques- sont capables de marcher grâce à des cellules musculaires contrôlées par des impulsions électriques. Ils font moins d'un centimètre et sont faits d'une combinaison de cellules vivantes et de cellules synthétiques en hydrogel, imprimées en 3D.
en lire plus
Suite
share on Twitter Like Bio-bots : des robots biologiques musclés et imprimés en 3D 2014-07-22_08:06:36 +0000 on Facebook

IBM mise sur les nanotubes de carbone pour préparer l'après silicium… 2014-07-22_08:01:18 +0000

22 Jul 2014 10:01 am | Anonymous



Le géant américain de l'informatique IBM va investir 3 milliards de dollars sur les cinq prochaines années pour développer de nouvelles technologies de semi-conducteurs capables d'affronter les défis du cloud et de l'analyse de données massives. "Big blue" veut notamment réduire la finesse de gravure des microprocesseurs à 7 nanomètres et trouver des alternatives au silicium pour les puces électroniques.
en lire plus
Suite
share on Twitter Like IBM mise sur les nanotubes de carbone pour préparer l'après silicium… 2014-07-22_08:01:18 +0000 on Facebook

Le MIT invente une membrane pour séparer l'huile de l'eau 2014-07-22_07:55:32 +0000

22 Jul 2014 09:55 am | Anonymous



Des chercheurs du MIT ont mis au point une membrane capable de filtrer l'eau et l'huile, permettant ainsi de séparer des émulsions oléo-aqueuses sans avoir recours aux produits chimiques polluants habituellement utilisés. Lorsque de l'huile est versée dans de l'eau, les deux substances ont tendance à former une émulsion : un mélange de minuscules gouttelettes très difficiles à séparer.  Lorsque surviennent des pollutions majeures ou des accidents industriels, les dégâts pour l'environnement peuvent être considérables.
en lire plus
Suite
share on Twitter Like Le MIT invente une membrane pour séparer l'huile de l'eau 2014-07-22_07:55:32 +0000 on Facebook

L'Homme perdra-t-il sa place face aux humanoïdes ? 2014-07-22T06:22:35Z

22 Jul 2014 08:22 am | Anonymous



Les robots sont partout, des films, au livre en passant par l'actualité. Des présentations de robots-humanoïdes (robots à l'aspect humain) sont réalisées de temps en temps devant les médias, toutefois la communication réalisée autour est assez légère et ne rend pas réellement compte des changements qui pourraient impacter la société. Dans l'article "La Robolution : Quand la réalité rejoint la fiction", rédigé par Cinquiemevitesse en 2010, différents (...) - Technologies / Robotique, Article privilégiant des faits, Japon
Suite
share on Twitter Like L'Homme perdra-t-il sa place face aux humanoïdes ? 2014-07-22T06:22:35Z on Facebook

Budget: l'ASN réclame des moyens à la hauteur des enjeux du nucléaire 2014-07-21_21:20:00 +0000

21 Jul 2014 11:20 pm | Anonymous



6a00e5500b4a64883301a73d7607d5970d
L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a demandé au gouvernement de lui donner les moyens humains et financiers nécessaires pour répondre aux « enjeux de sûreté sans précédent » qui se profilent à très brève échéance dans le contrôle du nucléaire.
Renforcement de la sûreté des installations après la catastrophe de Fukushima, prolongation des centrales nucléaires au-delà des 40 ans initialement prévus lors de leur conception, montée en puissance des questions liées au démantèlement… L’ASN affirme dans un communiqué qu’il est nécessaire « de renforcer rapidement ses moyens » ainsi que ceux de son appui technique, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), dans le cadre du budget pour 2015 à 2017.
A l’issue de cette période, l’autorité indépendante réclame pour les organismes de contrôle du nucléaire 190 emplois supplémentaires (125 pour l’ASN et 65 pour l’IRSN) et un budget accru de 36 millions d’euros (21 pour l’ASN et 15 pour l’IRSN).
« L’ASN rappelle qu’elle a, dans cette perspective, dès 2011, proposé une réforme du financement du contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection afin qu’il s’appuie en partie sur une contribution annuelle versée, sous le contrôle du Parlement, par les exploitants des installations nucléaires en France ».
L’Autorité souhaite également que les moyens consacrés au contrôle du nucléaire, jusqu’à présent éclatés dans plusieurs missions du ressort de différents ministères, « soient rendus plus lisibles par leur regroupement au sein d’un même programme budgétaire ».
Ces propositions avaient déjà été adoptées le 6 mai dernier par le collège de l’ASN et transmises au gouvernement, sans succès.
L’an dernier, le budget de l’ASN s’élevait à 79 millions d’euros, et celui de l’IRSN à 212 millions (dont 84 consacrés à son action d’appui à l’ASN).
Au total, en 2013, le budget consacré par l’Etat au contrôle du nucléaire et à la radioprotection se montait à 173 millions d’euros. A titre de comparaison, le montant de la taxe sur les installations nucléaires de base (INB), acquittée par les exploitants (EDF, CEA et Areva) et versée au budget général de l’Etat, a atteint 579 millions d’euros, selon l’ASN.
Source
Suite
share on Twitter Like Budget: l'ASN réclame des moyens à la hauteur des enjeux du nucléaire 2014-07-21_21:20:00 +0000 on Facebook

Prototype CT scanner could improve targeting accuracy in proton therapy treatment 2014-07-21_20:45:59 +0000

21 Jul 2014 10:45 pm | Anonymous



This article appeared in Fermilab Today on July 21, 2014.
Members of the prototype proton CT scanner collaboration move the detector into the CDH Proton Center in Warrenville. Photo: Reidar Hahn
Members of the prototype proton CT scanner collaboration move the detector into the CDH Proton Center in Warrenville. Photo: Reidar Hahn
A prototype proton CT scanner developed by Fermilab and Northern Illinois University could someday reduce the amount of radiation delivered to healthy tissue in a patient undergoing cancer treatment.
The proton CT scanner would better target radiation doses to the cancerous tumors during proton therapy treatment. Physicists recently started testing with beam at the CDH Proton Center in Warrenville.
To create a custom treatment plan for each proton therapy patient, radiation oncologists currently use X-ray CT scanners to develop 3-D images of patient anatomy, including the tumor, to determine the size, shape and density of all organs and tissues in the body. To make sure all the tumor cells are irradiated to the prescribed dose, doctors often set the targeting volume to include a minimal amount of healthy tissue just outside the tumor.
Collaborators believe that the prototype proton CT, which is essentially a particle detector, will provide a more precise 3-D map of the patient anatomy. This allows doctors to more precisely target beam delivery, reducing the amount of radiation to healthy tissue during the CT process and treatment.
“The dose to the patient with this method would be lower than using X-ray CTs while getting better precision on the imaging,” said Fermilab’s Peter Wilson, PPD associate head for engineering and support.
Fermilab became involved in the project in 2011 at the request of NIU’s high-energy physics team because of the laboratory’s detector building expertise.
The project’s goal was a tall order, Wilson explained. The group wanted to build a prototype device, imaging software and computing system that could collect data from 1 billion protons in less than 10 minutes and then produce a 3-D reconstructed image of a human head, also in less than 10 minutes. To do that, they needed to create a device that could read data very quickly, since every second data from 2 million protons would be sent from the device — which detects only one proton at a time — to a computer.
NIU physicist Victor Rykalin recommended building a scintillating fiber tracker detector with silicon photomultipliers. A similar detector was used in the DZero experiment.
“The new prototype CT is a good example of the technical expertise of our staff in detector technology. Their expertise goes back 35 to 45 years and is really what makes it possible for us to do this,” Wilson said.
In the prototype CT, protons pass through two tracking stations, which track the particles’ trajectories in three dimensions. (See figure.) The protons then pass through the patient and finally through two more tracking stations before stopping in the energy detector, which is used to calculate the total energy loss through the patient. Devices called silicon photomultipliers pick up signals from the light resulting from these interactions and subsequently transmit electronic signals to a data acquisition system.
In the prototype proton CT scanner, protons enter from the left, passing through planes of fibers and the patient's head. Data from the protons' trajectories, including the energy deposited in the patient, is collected in a data acquisition system (right), which is then used to map the patient's tissue. Image courtesy of George Coutrakon, NIU
In the prototype proton CT scanner, protons enter from the left, passing through planes of fibers and the patient’s head. Data from the protons’ trajectories, including the energy deposited in the patient, is collected in a data acquisition system (right), which is then used to map the patient’s tissue. Image courtesy of George Coutrakon, NIU
Scientists use specialized software and a high-performance computer at NIU to accurately map the proton stopping powers in each cubic millimeter of the patient. From this map, visually displayed as conventional CT slices, the physician can outline the margins, dimensions and location of the tumor.
Elements of the prototype were developed at both NIU and Fermilab and then put together at Fermilab. NIU developed the software and computing systems. The teams at Fermilab worked on the design and construction of the tracker and the electronics to read the tracker and energy measurement. The scintillator plates, fibers and trackers were also prepared at Fermilab. A group of about eight NIU students, led by NIU’s Vishnu Zutshi, helped build the detector at Fermilab.
“A project like this requires collaboration across multiple areas of expertise,” said George Coutrakon, medical physicist and co-investigator for the project at NIU. “We’ve built on others’ previous work, and in that sense, the collaboration extends beyond NIU and Fermilab.”
Rhianna Wisniewski
Suite
share on Twitter Like Prototype CT scanner could improve targeting accuracy in proton therapy treatment 2014-07-21_20:45:59 +0000 on Facebook

La Nasa développe la plus grande fusée jamais créée : objectif : Mars ! 2014-07-21_19:51:34 +0000

21 Jul 2014 09:51 pm | Anonymous



La Nasa a signé un contrat de 2,8 milliards de dollars avec le constructeur aéronautique Boeing afin de construire la plus puissante fusée jamais conçue. Haute de 117 mètres et pesant plus de 3.000 tonnes, la nouvelle fusée que va développer la Nasa permettra de mettre en orbite des charges de plus de 100 tonnes.
en lire plus
Suite
share on Twitter Like La Nasa développe la plus grande fusée jamais créée : objectif : Mars !  2014-07-21_19:51:34 +0000 on Facebook

Marcher régulièrement pourrait ralentir la progression de la maladie de Parkinson ! 2014-07-21_19:46:41 +0000

21 Jul 2014 09:46 pm | Anonymous



Avec 150 000 malades, la maladie de Parkinson représente la seconde affection neurodégénérative après la maladie d'Alzheimer en France. Les patients atteints par cette maladie ont des tremblements, des raideurs et voient leurs mouvements se ralentir.
en lire plus
Suite
share on Twitter Like Marcher régulièrement pourrait ralentir la progression de la maladie de Parkinson ! 2014-07-21_19:46:41 +0000 on Facebook

Vers un simple test sanguin pour prédire le risque de cancer du sein 2014-07-21_18:35:46 +0000

21 Jul 2014 08:35 pm | Anonymous



On sait qu'une femme sur huit sera concernée par le cancer du sein au cours de sa vie. En cause, plusieurs facteurs tels l'alimentation, la sédentarité, et le vieillissement de la population.
en lire plus
Suite
share on Twitter Like Vers un simple test sanguin pour prédire le risque de cancer du sein 2014-07-21_18:35:46 +0000 on Facebook

Parents rank their obese children as 'very healthy' 2014-07-21_14:21:29 EDT

21 Jul 2014 08:21 pm | Anonymous



Parents of obese children often do not recognize the potentially serious health consequences of childhood weight gain or the importance of daily physical activity in helping their child reach a healthy weight, a study shows. "Parents have a hard time changing their child's dietary and physical activity behaviors," said the study's lead author. "Our study tells us what factors may be associated with a parent's motivation to help their child become more healthy."
Suite
share on Twitter Like Parents rank their obese children as 'very healthy' 2014-07-21_14:21:29 EDT on Facebook

Ph. D. Position in Theoretical Particle Physics - Student at TUM-IAS, Munich 2014-07-21_17:00:19 +0000

21 Jul 2014 07:00 pm | Anonymous



Field of Interest:hep-ph
Deadline: 2014-11-08
Region: Europe

Job description:

Ph. D. Position in Theoretical Particle Physics

Applications are invited for a three-year Ph. D. position in the research group of Prof. Nora Brambilla at the Technische Universität München, funded via the TUM Institute for Advanced Study.
The research will be supervised by Prof. Nora Brambilla and Dr. Andreas Kronfeld, as part of the Focus Group “Physics with Effective Field Theories,” which is being set up in connection with Dr. Kronfeld’s Hans Fischer Senior Fellowship at TUM-IAS. The doctoral candidate is encouraged to spend a significant part of his/her studies at Fermilab, Dr. Kronfeld’s home in- stitution near Chicago, USA. The research will incorporate ideas of effective field theories and the techniques of numerical lattice gauge theory. Previous experience with at least one of these topics is preferable.
The central goal of the TUM Institute for Advanced Study (TUM-IAS) is to establish new fields of excellence in scientific and technological research at TUM. TUM-IAS's strategy is to enable not only selected guest scientists (from both academia and industry) but also TUM’s best faculty members to conduct top-level research. Fellows at different career stages are given the possibility to devote their time to innovative and interdisciplinary research projects in nascent areas of science that promise major scientific breakthroughs.
Support is available for up to three years (until October 2017). The successful candidate will matriculate in the TUM Graduate School, will enter a job contract with TUM, and will have some teaching responsibilities. The position can start as soon as filled.
Please send applications—including a CV, a copy of the master/diploma certificate, copies of university scores, a brief summary of previous research activities, and a recommendation let- ter—to Prof. Brambilla nora.brambilla@ph.tum.de and Dr. Kronfeld ask@fnal.gov in a single email message to both. For further details or questions about possible physics projects, please feel free to contact them.
More information is available at


TUM Brambilla’s group: http://einrichtungen.ph.tum.de/T30f/
Fermilab Theoretical Physics Department: http://theory.fnal.gov/
TUM-IAS: http://www.tum-ias.de/
 

 
TUM Brambilla’s group: http://einrichtungen.ph.tum.de/T30f/ Fermilab Theoretical Physics Department: http://theory.fnal.gov/ TUM-IAS: http://www.tum-ias.de/


More Information: http://einrichtungen.ph.tum.de/T30f/jobs/phd2014.pdf
Suite
share on Twitter Like Ph. D. Position in Theoretical Particle Physics - Student at TUM-IAS, Munich 2014-07-21_17:00:19 +0000 on Facebook

Un Soleil violet remporte le challenge 2014-07-21_18:18:39 +0200

21 Jul 2014 06:18 pm | Anonymous



21/07/2014 -
Michel Chrétien est arrivé en tête du concours photo portant sur les taches solaires. Il a concouru avec un cliché original pris dans la longueur d'onde du calcium située dans le violet. Il s'agit des groupes de taches AR 1967 et AR1968, vus le 4 février 2014. Voici le thème des prochains défis photo sur notre site : «Les arcs-en-ciel », « Albiréo » (en cours) et enfin «L'amas globulaire M4», qui débute le 20 août 2014. JL Dauvergne, le 21 juillet 2014...
Suite
share on Twitter Like Un Soleil violet remporte le challenge 2014-07-21_18:18:39 +0200 on Facebook

Mars s'invite dans un duo de galaxies 2014-07-21_18:06:06 +0200

21 Jul 2014 06:06 pm | Anonymous



21/07/2014 -
Daniel Borcard est arrivé en tête du challenge photo portant sur les galaxies M95 et M96 situées dans la constellation du Lion. Il a concouru avec un cliché pris avec un instrument de taille modeste : une lunette Astro-Physics Traveler 105 mm.Ce cliché est très original en raison de la lumière diffusée par un astre tout proche. S'il s'agissait d'une étoile brillante le défaut pourrait sembler mal venu. Mais en fait, il s'agit de la planète Mars de passage dans les parages des deux galaxies. Voici le thème des prochains défis photo sur notre site : « Les arcs-en-ciel », « Albiréo » (en cours) et enfin «L'amas globulaire M4», qui débute le 20 août 2014. JL Dauvergne, le ...
Suite
share on Twitter Like Mars s'invite dans un duo de galaxies 2014-07-21_18:06:06 +0200 on Facebook

Project Zero: Google s'attaque aux vulnérabilités software 2014-07-21T16:02:00.000+02:00

21 Jul 2014 06:02 pm | BdC



Suite
share on Twitter Like Project Zero: Google s'attaque aux vulnérabilités software 2014-07-21T16:02:00.000+02:00 on Facebook

Développé par RG, grâce à MailChimp et YahooPipes